2016 TAG Heuer Mikrograph 100e anniversaire — Le TAG qui va vite et qui est vintage

Vous pensiez que TAG Heuer allait faire des montres normales, avec un objectif plus basique, et nous le pensions, surtout après ce que nous vous avons dit ici. Eh bien, il semble que ce ne sera pas le cas et que les montres conceptuelles, même si elles sont inhabituelles, font toujours partie de la nouvelle stratégie mise en œuvre par Monsieur Biver. Pour preuve, TAG Heuer va sortir une nouvelle montre limitée et exclusive, pour célébrer le centenaire du Mikrograph, le premier chronomètre capable de chronométrer des événements au centième de seconde. Voici le très désirable TAG Heuer Mikrograph 100e Anniversaire 2016, le TAG qui va vintage et rapide, et même au centième de seconde.

LE CHRONOMÈTRE HEUER MIKROGRAPH 1916

Tag-Heuer-MikrographIl y a 100 ans, Heuer était certainement l’un des acteurs majeurs du chronométrage des événements sportifs. Leurs chronomètres étaient connus dans le monde entier pour leur précision et leur fiabilité. Bien sûr, il fallait qu’ils le soient… N’oubliez pas qu’à cette époque, la confiance dans les résultats et le chronométrage officiels des événements sportifs reposait uniquement sur les chronomètres et les arbitres qui les faisaient fonctionner. Cependant, afin de donner des résultats plus précis et d’éviter les réclamations, le besoin de montres capables de se rapprocher de la réalité était énorme. En 1916, Heuer présente le Mikrograph, le premier chronomètre capable de chronométrer des événements au centième de seconde près. Cette montre, basée sur les mouvements Valjoux et Minerva, était si précise qu’elle a permis à Heuer d’être nommé chronométreur officiel des Jeux Olympiques de 1920, 1924 et 1928.

Ces dernières années, TAG Heuer a adopté une approche intéressante, faisant écho à ce qui était en fait les racines de la société : des chronographes à battements rapides pour des événements sportifs chronométrés avec précision. Cette collection spécifique de montres-bracelets conceptuelles (bien sûr, les chronographes n’étaient pas nécessaires il y a quelques décennies) a donné naissance à des pièces comme la Mikrotimer 2012 (précise au 1/1000e de seconde), suivie de la Mikrogirder 2000 et de la Carrera Mikrogirder 10000, tous deux dotés d’un mouvement chronographe unique qui vibre à 7,2 millions de battements par heure et est donc précis au 5/100e de seconde, où l’oscillateur n’est plus une construction à balancier/spiral, mais une lame vibrante. Replica Tag Heuer watches a même lancé un chronographe à tourbillon capable de chronométrer au 1/100e de seconde, le Mikrotourbillon.

Cependant, la première de cette série de montres super rapides a été la MiKrograph, en référence au chronomètre de 1916. Cette montre, basée sur un boîtier Carrera traditionnel, en or, était dotée d’un mouvement capable de chronométrer des événements au centième de seconde près, ce qui est déjà extrêmement précis, puisque la Zenith El Primero Striking 10th, une montre que tout le monde considérait comme haut de gamme, peut chronométrer au dixième de seconde près. Basé sur le même mouvement, que l’on croyait à jamais retiré de la collection, TAG Heuer présente aujourd’hui une nouvelle édition, au look d’inspiration vintage, pour célébrer le centenaire du premier Mikrograph.

L’ÉDITION 2016 DE L’ANNIVERSAIRE DU M M MIKROGRAPH DE TAG HEUER 100 ANS

Tag-Heuer-MikrographAlors que les nouvelles créations de TAG Heuer, notamment la Carrera Calibre 01 ou le chronographe Tourbillon Calibre 02T, ne sont pas exactement ce que nous attendons de la marque, cette montre suscite certainement quelques émotions ici au QG de Monochrome-Watches. Elle a beaucoup pour nous plaire : un look d’inspiration vintage, un grand héritage et un mouvement très intéressant, produit en interne et quelque chose d’unique dans la production suisse actuelle.

Cette nouvelle réplique Tag Heuer Mikrograph 100th Anniversary n’est pas si différente techniquement de la précédente Mikrograph, cependant, le côté visuel est complètement renouvelé. Alors que la Mikrograph 2011 était basée sur une architecture traditionnelle, avec un boîtier Carrera normal et des poussoirs sur le côté droit du boîtier, cette édition vintage 2016 est construite comme un chronomètre enfermé dans un module portable au poignet. Même si certaines montres Carrera et les Mikrotimer et Mikrogirder avaient une apparence similaire, le boîtier s’est vraiment imposé de lui-même. Ici, vous pouvez porter la Mikrograph comme une montre-bracelet ou comme un chronomètre. Cette montre est donc un chronographe dit «bullhead», avec des poussoirs et une couronne positionnés à 12, une position qui peut paraître étrange au premier abord, mais qui rend l’utilisation du chronographe extrêmement instinctive.

tag-heuer-carrera

Le boîtier de 45 mm du TAG Heuer Mikrograph 100th Anniversary n’est pas plus en or qu’en acier inoxydable et la couronne fait référence à celle que l’on trouve sur le Mikrograph de 1916, avec un design imagé. Il en va de même pour les poussoirs qui jouent clairement sur l’inspiration vintage. Compte tenu de la nouvelle position de la couronne et des poussoirs, le mouvement a été tourné de 90 degrés, ce qui influence bien sûr l’affichage. Le TAG Heuer Mikrograph 2016 indique l’heure (ce n’est pas un détail … le premier Mikrograph était juste un chronomètre, sans affichage de l’heure), une réserve de marche à 9 heures, un compteur 30 minutes à 12 heures, un chronographe 60 secondes à 3 heures (agissant comme l’aiguille centrale des secondes sur un chronographe normal) et enfin, une indication au 1/100e de seconde sur l’axe central.

L’aspect de ce cadran est clairement un hommage au chronomètre de 1916, avec sa plaque d’un blanc laiteux, sur laquelle sont imprimés des chiffres noirs dans une police ancienne, également pointés par des aiguilles anciennes bleuies. Les logos sont également fidèles à l’original. Notre seule inquiétude concerne l’indication de la date, en 4, qui semble plutôt infondée dans ce contexte d’inspiration vintage. Cette légère déception mise à part, l’aspect général de cette réplique Tag Heuer Mikrograph 100e anniversaire est très agréable.

Pour animer cette nouvelle édition, TAG Heuer s’appuie toujours sur son mouvement Mikrograph, un moteur maison, à la construction très technique. Ce mouvement a été le premier chronographe automatique capable de fonctionner au 1/100e de seconde. Pour réaliser cet exploit, TAG Heuer s’appuie sur une architecture à double balancier. Le premier, qui bat classiquement à 4Hz / 28’800 battements par heure, règle l’affichage de l’heure. La seconde, qui bat à 100Hz / 360’000 battements par heure, n’est active que lorsque le chronographe est activé et régule donc les fonctions de chronométrage. Ce mouvement possède 2 barillets, chacun fournissant de l’énergie à un balancier. La réserve de marche est de 42 heures pour la montre (heure seule) et de 90 minutes pour la fonction chronographe. Il est certifié COSC.