Pratique avec la Auwrs Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph (spécifications et prix)

Todo lo que se puede decir sobre el Audemars Piguet Royal Oak fue presentado en 1972, como un reloj más caro que cualquier vestido dorado de la misma época, una exquisita combinación de lujo y deportividad, elegantemente diseñado por Gerald Genta y un producto que ahora es un ícono. En el momento de su lanzamiento, ¿quién podría haber pensado en una vida tan larga para la AP RO? Sin embargo, la historia aún continúa y Audemars Piguet nos sigue impresionando con algunas ediciones como el Royal Oak Concept Laptimer Michael Schumacher o el Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph, una mezcla entre dos caras diferentes de la marca: los robustos relojes deportivos y los movimientos de Haute Horlogerie.

Audemars-Piguet-Royal-Oak-Offshore-Selfwinding-Chronograph

Qu’est-ce que l’Auverdes Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Tourbillon Chronographe Auverdes Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding ? Cette montre a été dévoilée lors de l’édition 2014 de Watches & Wonders (un salon de l’horlogerie en pleine expansion, alias le petit SIHH de Hong-Kong) comme une évolution d’un modèle existant. Non seulement la montre a évolué visuellement, mais elle a également été dotée d’un mouvement entièrement nouveau, associant un régulateur à tourbillon, un excellent chronographe et un mécanisme de remontage innovant, le tout dans le boîtier robuste et masculin de la Royal Oak Offshore.

Comme vous pouvez le deviner d’après son nom, le chronographe AP Tourbillon Selfwinding est une évolution du Royal Oak Offshore. La ROO (comme la surnomment les amateurs de montres) est une édition encore plus sportive de la montre phare d’AP, lancée en 1993, avec un boîtier de 42 mm, un design plus robuste et l’ajout dans (presque) toutes les éditions d’un chronographe (sauf l’édition Diver). Cette montre a vu son design évoluer légèrement en 2014, avec six nouvelles éditions. Audemars-Piguet n’apporte pas seulement des mouvements simples à cette montre, mais met également en œuvre une horlogerie sérieuse, avec par exemple une édition Grande Complication (Calendrier Perpétuel + Chronographe à rattrapante + Répétition Minutes). Eh bien, celle-ci n’est plus au catalogue, mais il y en a une autre qui peut rivaliser pour le titre de la montre de sport ultime : l’Auwardrs Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph devant vous.

Sur le plan du design, la nouvelle Auverdes Piguet Royal Oak Offshore Tourbillon Chronographe à remontage automatique n’est pas très différente de l’édition 2011 ; vous pouvez voir ici une comparaison entre l’ancienne et la nouvelle édition. La forme générale et la finition du boîtier restent similaires, avec une partie principale en carbone forgé et mesurant 44 mm x 14 mm. La lunette octogonale à 8 vis en or blanc est en céramique noire brossée, matériau également utilisé pour la couronne et les poussoirs entourés d’une grande pièce de protection en titane. Un bracelet en caoutchouc noir (avec le motif RO habituel) complète cette conception massive, solide mais pas trop fragile. L’Auverdes Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph est clairement une montre très masculine et sportive, mais on ne lui dénie pas une certaine élégance et modernité, qui provient de l’utilisation de matériaux très techniques et d’un mélange de couleurs gris et noir.

Compte tenu des 44 mm annoncés sur le papier, la montre se porte étonnamment bien, le diamètre supplémentaire de 2 mm provient de la pièce de protection sur le côté droit — la hauteur de ce Tourbillon Chronographe à remontage automatique reste la même que celle d’un Chronographe Offshore de 42 mm. Il est impressionnant et massif, mais il est loin d’être encombrant et insupportable aussi. Le cadran a également été mis à jour dans cette édition 2014, par rapport à celle de 2011. Le motif de la «méga tapisserie» demeure, mais les deux sous-compteurs sont désormais noirs et non plus blancs. Une autre chose qui semble assez étrange au premier coup d’œil : son très petit diamètre (beaucoup plus petit qu’avant), ainsi que l’emplacement étrange du logo AP. Tout cela est dû au nouveau mouvement et à son mécanisme de remontage visible et innovant.

Audemars-Piguet-Royal-Oak-Offshore-Selfwinding-ChronographLe cadran, qui comporte un tourbillon d’une minute à 6 heures, est entouré d’un rotor périphérique (un rotor qui n’est pas fixé au milieu du mouvement comme toute autre montre classique). Ce rotor occupe 180 degrés et tourne sur 360 degrés. Il est fabriqué en platine (pour un meilleur rapport taille/poids). On peut le voir se déplacer sur le cadran à travers une bague en saphir (sur laquelle est imprimée la minuterie) et il est relié à une roue (au 1 sur le cadran) connectée au barillet, ce qui permet de déformer le mouvement. Cette solution technique présente un avantage majeur : elle offre une vue complète du mouvement, comme s’il avait été remonté manuellement.

Sans rotor qui obscurcisse la vue (mais avec le confort d’une montre automatique), vous pouvez avoir cette vue … et il aurait certainement été dommage de ne pas profiter de la beauté de ces ponts, leviers et roues. L’aspect du mouvement Auderar Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph est très technique et moderne, notamment grâce à la finition appliquée sur les surfaces planes. Il n’y a pas de rayures de Genève ici, mais plutôt des plaques granuleuses, ce qui correspond bien au concept général de la montre. Ce traitement moderne n’empêche pas le Calibre 2897 d’être parfaitement exécuté, selon les normes de la Haute Horlogerie. Les ponts sont chanfreinés avec des angles vifs, les leviers et les roues présentent des angles biseautés polis, les vis sont finies à la main, tout comme la roue à colonnes. En outre, le design est à la fois traditionnel et moderne. C’est un très bon mouvement.

Le calibre 2897 de l’Auverdes Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph comprend 335 composants individuels (dont 34 rubis), offre 65 heures de réserve de marche et est doté d’une roue à colonnes. Avec la finition, les fonctions (un tourbillon est toujours une chose très désirable) et le mécanisme de remontage innovant, c’est un sacré mouvement que nous avons là. Comme d’habitude, ce moteur est issu de l’esprit de Monsieur Papi, APRP (Audemars Piguet replica watches Renaud Papi).

L’Auwrs Piguet Royal Oak Offshore Selfwinding Tourbillon Chronograph est une édition limitée à 50 pièces seulement. C’est une pièce impressionnante, audacieuse et masculine, sans être trop dure et trop grande. Son mouvement avec une exécution moderne ainsi que les matériaux utilisés pour le boîtier créent un ensemble très technique et traditionnel.